Chroniques·Polar/Thriller

Abott,Rachel – Le piège du silence


le piege du silencePrésentation de l’éditeur

 

La petite ville de Little Melham se réveille en plein drame : Abby, quatorze ans, a été retrouvée dans un état critique au bord de la route, apparemment victime d’un chauffard. Que faisait-elle là au petit matin ? Fuyait-elle quelque chose ? Quelqu’un ? Pour tous, c’est une véritable onde de choc. Et pour Ellie en particulier. Cette jeune mère de famille redoute que l’accident la force à des révélations dangereuses. Car son mari et elle étaient eux aussi sur cette route la nuit du drame. Mais pas ensemble… Qu’est-il arrivé cette nuit-là ? Bientôt, les habitants passent de témoins à suspects. Et Tom, ancien flic, en est intimement persuadé : il ne s’agit pas seulement d’un tragique accident. Amis d’hier, voisins de toujours, nouveaux ennemis… Une chose est sûre, à Little Melham, tout le monde a quelque chose à cacher.

 

~~~~~~~~~~
Détails sur le produit

Format : Broché
Nombre de pages en édition imprimée : 441 pages
Editeur : Befond
Date de sortie : 14 octobre 2015
Langue : Français
Collection : Belfond Noir
ISBN-10 : 2714457681
ISBN-13 : 978-2714457684
Dimension du produit : cm
Prix : 21.50€

~~~~~~~~~~
Biographie de l’auteur

Née près de Manchester, Rachel Abbott a longtemps occupé un poste d’infographiste, avant de se lancer à la poursuite d’un vieux rêve, rénover de vieilles demeures en Italie, où elle vit désormais une partie de l’année. La parution d’ Illusions fatales (2014), son premier roman autopublié en version numérique en novembre 2011, marque une nouvelle étape de sa carrière. Classé numéro un des ventes de livres numériques sur Amazon, trois mois après sa sortie, et numéro deux des ventes numériques pour l’année 2012, le livre ne tarde pas à trouver un éditeur en Angleterre. Le Piège du silence est son deuxième roman à paraître chez Belfond.

 ~~~~~~~~~~
Partenariats, forums et Lectures communes

 

Lecture en partenariat avec le blog Au boudoir Ecarlate.

  ~~~~~~~~~~
Mon avis:

Leonora revient dans la maison de son adolescence, habitée et réhabilitée dorénavant par sa sœur Ellie avec peine et peu d’enthousiasme. Non pas de revoir sa demi-sœur et sa famille qu’elle adore mais du fait du lieu lui-même, à l’origine d’une adolescence brimée et emplie de traumatismes ayant parfois encore des conséquences sur son présent.

Même si cela se passe au final plutôt bien au vu des changements magistraux opérés sur la maison c’est plutôt l’ambiance générale qui semble lourde. Le soir même, Ellie a organisé un dîner avec plusieurs couples d’amis.
Nous nous retrouvons alors au beau milieu de divers secrets, mensonges, omissions ou incompréhension qui vont petit à petit continuer à plomber l’atmosphère de cette jolie ferme rénovée mais aussi du bourg complet à l’annonce d’un accident avec délit de fuite sur la seule route locale.

Rachel Abbott a, je l’avoue, une façon spectaculaire de faire monter la pression en nous jetant sur des fausses pistes, nous lançant des morceaux de secrets comme un susucre au gentil toutou pour qu’il reste sage.
Le lecteur est pris à la gorge, il ressent toute la lourdeur de l’ambiance et le poids des silences.
Nous ne pouvons que constater au fil des chapitres la justesse de ce titre bien choisi « piège de silence » car chacun s’enferre dans ses mensonges, ses secrets ou ses omissions en voulant faire croire que tout va bien. Aucun des personnages ne semblent blancs comme neige. Le lecteur est alors pris dans un inextricable imbroglio de non-dits et surtout d’extrapolation pour deviner qui est qui et a fait quoi pour amener cette ambiance malsaine et  complètement hallucinante.

La première soirée où nous côtoyons  la majorité des protagonistes m’a fait penser à un extrait de Desperate Housewives. Comment dire?
Nous avons la parfaite épouse, cuisinière hors pair et à la maison pimpante, la nouvelle riche revenue narguée ceux qui l’ont humiliée avec son mari financier au bras, la femme timide et réservée toujours d’accord avec un mari imbu de lui-même, la maîtresse devenue l’officielle mais peu acceptée et enfin notre héroïne, célibataire et fière de l’être.

Lorsque petit à petit les langues se délient, les secrets nous sont dévoilés une seule chose nous importe : découvrir les morceaux qu’il nous manque pour remettre en place le puzzle et découvrir l’image sous jacente.

Tout cela pour dire que le scénario est complexe et tissé avec brio, que les personnages sont torturés à souhait et que cela ne fait que faire cogiter le lecteur jusqu’aux révélations finales.
Et pourtant… Malgré tout cela je n’ai pas réussi à m’imprégner des personnages, à me sentir en phase avec eux, à avoir envie de trouver la solution pour eux. En fait ils m’ont même tous passablement horripilés par leurs réactions et décisions logiques pour la suite du suspens mais irréfléchies pour moi.
Parcourir un roman pendant la lecture duquel vous êtes à cran du fait des situations, détaché des personnages n’est hélas pas ce que je recherche dans un thriller.

Voilà donc, en conclusion, un roman haletant aux conclusions surprenantes et bien amenées, qui a tous les ingrédients d’un bon thriller psychologique mais qui n’a pas su m’emporter dans son sillage malgré tous ces points plus que positifs.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.