Les passions d'Aely

Un blog littéraire … mais pas que !

Blaylock,Miriam – Sans-nichons ou La petite biroute de verre

Poster un commentaire


sans nichons

Présentation de l’éditeur:

Après s’être penchée sur l’histoire sexuelle du petit chaperon rouge dans le pastiche Le Petit Chaperon vert, Miriam Blaylock narre les rocambolesques aventures d’une Cendrillon dépourvue de poitrine.

L’espiègle et lascive Sans-Nichon, aux prises avec le puritanisme de sa belle-mère, découvre les affres de l’amour et des désirs naissants pour un beau prince qui se croit gay…

L’imagination truculente de Miriam Blaylock associée aux fines illustrations de Denis dans un livre de conte à réserver aux adultes.

« — Jamais, moi vivante, tu n’iras à ce bal, tu m’entends ! JAMAIS !
Sans-Nichon haussa les épaules et les sourcils.
— J’ai entendu, pas la peine de gueuler. Contrairement à ce qu’on prétend, la masturbation ne m’a pas rendue sourde, Madame ma mère, répondit-elle en exécutant sa révérence habituelle, avant de foutre le camp sans attendre les calottes, qui s’apprêtaient à pleuvoir. »

~~~~~~~~~~
Détails sur le produit

Format : Numérique
Nombre de pages : 48 pages
Editeur : Edition Dominique Leroy
Date de sortie : 10 juillet 2012

Langue : Français
ASIN: B008JGPGXS
Prix Éditeur : 2.99 €

~~~~~~~~~~

Biographie de l’auteur

 

Miriam Blaylock vit et écrit à Bruxelles. Passionnée de sadomasochisme et d’érotisme, elle se consacre principalement à l’écriture de contes, de poèmes et de nouvelles.

Illustrateur depuis plus de trente ans, Denis est né dans le sud de la France au milieu des années soixante. Féru de belles femmes et d’aquarelle, il fait se rencontrer ses passions sur la blancheur du papier.

 

~~~~~~~~~~
Partenariats, forums et Lectures communes

Lecture en partenariat avec le forum Have a break.

 ~~~~~~~~~~
Mon avis:

 

 Grâce au forum Have a break et à son partenariat avec les éditions j’ai eu l’occasion d’avoir en main ce conte des temps modernes revisité à la sauce érotique.

Tout d’abord curieuse puis un peu circonspecte à la lecture du résumé je ne savais plus à quoi m’attendre.

J’ai donc commencé cette nouvelle impatiente et mitigée.

 

Tout le monde connaît Cendrillon et sa vie entre une marâtre acariâtre et deux demies sœurs pimbêches et revêches.

Cette nouvelle au commencement ressemble dans les grandes lignes au conte original. Le père, devenu veuf recherche une femme avec enfants à marier.

Les premières divergences de style viennent rapidement avec les raisons du décès de la maman puis celles du remariage. C’est très moderne et cela donne du coup une touche très actuelle au « conte de fée ».

On y parle accidents de la route, allocations, impôts etc… Retrouver des notions d’impôts ou d’allocations dans une nouvelle érotico-féerique est un clin d’œil à notre vie de tous les jours. Une manière de nous impliquer dans l’histoire en y ajoutant des préoccupations partagées par tous. C’est agréablement surprenant et frais.

Cendrillon dont le nom venait de son travail dans les cendres du foyer devient Sans-Nichons du fait de son manque flagrant de « monde au balcon » en comparaison de ses deux demi-sœurs plus plantureuses et fournies. Jusque-là me direz-vous pas de grandes divergences, les sœurs sont des pestes et la belle-mère une plaie.

Cependant Sans-nichons à une manière bien à elle de se détendre et de voir le bon côté de la vie, la jeune femme assume ses caresses intimes et son besoin de les exprimer physiquement et régulièrement. Alors le cauchemar commence lorsque sa marâtre la surprend la main dans le sac, si l’on peut dire. La voici donc la bonne à tout faire de la famille. Elle a cependant une façon bien à elle de profiter de ces brimades pour exprimer de petites vengeances personnelles. Je vous laisse les découvrir avec délectation et humour. Car l’humour de l’auteur et sa grivoiserie y sont légers et cela se lit comme un vrai conte pour lecteurs avertis.

Nous restons donc sur un parallèle somme toute très proche de l’histoire connue.

L’anniversaire du prince, le bal où tous les jeunes sont conviés sauf notre jeune Sans-Nichons tout y est pour rester dans le conte de notre enfance.

Pas de bonne fée cependant mais un ou deux sous de jugeote de notre héroïne et le tour est joué.

La voici sur place, prête à rencontrer le Prince. Et ce qui devait arriver… arriva. Sans-nichons va donc le rencontrer et lui laisser un souvenir plutôt personnel et goûtu de leur rencontre.

De doute en acceptation le Prince sera plutôt troublé par cette première rencontre. Elle va le faire s’interroger sur lui même et le quiproquo nous fera grandement sourire.

La plume est légère, intime et caressante. Les scènes érotiques sont fraîches et sensuelles.

L’histoire aurait méritée un peu plus de longueur car elle se dévore comme un éclair et notre gourmandise est tout juste rassasiée lorsque la fin est dévoilée.

J’ai eu le sourire tout du long de ma lecture. J’ai franchement trouvé sympa le parallèle avec le conte et cette touche de modernisme rajoutée.

Cela le rend plus juste et peut être plus accessible à une rêverie érotique.

Les événements de départ du conte, le décès de la mère dans un accident de voiture actualise vraiment l’histoire. L’humour de l’auteur dans sa manière de présenter ses personnages et leurs motivations dans leurs choix sont vraiment accessibles à chacun et même partagés probablement par un petit nombre.

C’est donc un agréable et délassant moment de lecture coquine que nous offre les éditions Éros avec cette nouvelle.

 

Publicités

Auteur : Nath Aely

Chroniqueuse littéraire, bibliothécaire bénévole et livrovore passionnée, je dévore plus que je ne lis mes genres favoris comme le steampunk, la fantasy, le jeunesse ou le thriller. Venez frissonner avec moi dans mes lectures et partagez donc les vôtres car je suis aussi curieuse de nature.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.