Les passions d'Aely

Un blog littéraire … mais pas que !

Castel,Lise – Un amour Angélique

Poster un commentaire


un-amour-angelique-586616-250-400Présentation de l’éditeur

À 32 ans, Angélique Debussy a tout pour être heureuse. Une situation de célibataire dans laquelle elle se complaît, un coquet appartement et, surtout, elle est la directrice d’un célèbre magazine de mode. Son prochain numéro s’annonce d’ores et déjà un succès car il présentera l’étoile montante du mannequinat : le bel Américain Nathan McKenna. Mais à l’approche de Noël, rien ne se passe comme prévu et Angélique se voit forcée de se rendre à New-York pour interviewer la star. Une fois sur place, c’est la déconvenue : McKenna vient de quitter les podiums, à une semaine d’un grand défilé, un abandon qui n’arrange personne et encore moins le patron de l’agence de mannequins, Angus Guilmore. Incapable de faire revenir lui-même sa star, il propose à Angélique d’aller lui parler. Mais pour cela, elle doit se rendre au fin fond du Minnesota, loin de la civilisation, où vit McKenna… au beau milieu d’une épouvantable tempête de neige.
La Romance, nouvelle collection de L’ivre-Book rentre dans le vif du sujet avec ce roman de Lise Castel.

~~~~~~~~~~
Détails sur le produit

Format : Numérique 1274 KB
Nombre de pages : 137 pages
Editeur : L’ivre-Book
Date de sortie : 28 février 2015
Langue : Français
Collection : La Romance
ASIN : B00UA2QGOTS
Editeur :
Prix : 4.99€

~~~~~~~~~~

Biographie de l’auteur

 

Née en 1979 à Angers, d’origine moitié normande, moitié bretonne (surtout moitié bretonne), Lise Castel a toujours eu la passion de l’écriture et des belles histoires qui finissent bien, une passion transmise par sa tendre mère, elle-même romancière. Écrivain tout-terrain, elle a essayé tous les genres. Sa préférence va à la romance, mais elle est aussi très attirée par l’action, les grandes bagarres, les beaux héros sans peur et sans reproche capables de tout pour sauver l’amour de leur vie.
Vivant actuellement en Normandie, elle écrit ses histoires entourée d’une chienne adorable et quatre chattes fainéantes. Lectrice accomplie, elle a toujours un livre à portée de main… quand ce n’est pas son clavier pour achever un nouveau roman.


~~~~~~~~~~
Partenariats, forums et Lectures communes

Lecture en partenariat avec le forum Au cœur de l’Imaginarium et les éditions L’ivre-Book.

 

 ~~~~~~~~~~
Mon avis :

Angélique Debussy est rédactrice en chef d’un magazine de mode français à haut tirage et régulièrement élu « Magasine de l’année ».
Son dernier projet en date : interviewer Nathan Mc Kenna, l’étoile montante américaine de la mode.
Ce sera le clou de son exemplaire de la nouvelle année et elle l’espère,  un tremplin pour exploser les ventes.
Hélas ! Tout ne va pas se passer comme prévu.
Première anicroche.
Plutôt que de venir à Paris comme il était convenu, le mannequin va participer à New York à un défilé pour une association caritative, et ce juste avant les fêtes de Noël .Son agent demande donc à Angélique de venir l’interviewer sur place et de couvrir l’événement.

Deuxième anicroche.
Ensuite elle doit pour cela prendre l’avion et ce pendant les 8 heures que dureront le vol Paris-New York.
Un souci? A part une phobie maladive et datant de l’enfance des vols en avion? Non !?!

Troisième anicroche.
Une fois sur place tout semble aller pour le mieux.
L’agent est charmant, le programme sur mesure et la présence de sa secrétaire dynamique et professionnelle laissent envisager un article explosif.
Ce n’est pas si bien dire.
A la dernière minute ou presque, le mannequin vedette Nathan Mc Kenna décide de se retirer du métier. Seule solution pour le convaincre, lui envoyer Angélique qui devra réussir à l’amadouer au moins pour ce défilé de Noel et son interview.
Si elle est d’accord pour reprendre l’avion et aller se perdre avec sa secrétaire Annie en plein milieu du Minnesota, bien entendu !

La suite je vous laisse la découvrir avec malice.

Car Angélique est une femme de tête, de poigne mais aussi une chef d’entreprise qui sait ce qu’elle veut pour hisser celle-ci au sommet. Et ce qu’elle veut c’est un interview de Nathan Mc Kenna, la coqueluche de toutes les femmes en âge de se pâmer devant un beau gosse.
Sexy, charismatique, riche et jalousée par beaucoup elle nous apparaît cependant plus accessible lorsque l’on apprend sa phobie. Car rien ne semble pouvoir la détourner de cette frayeur d’enfant sauf peut être sa secrétaire et ses efforts de conversation pour lui faire oublier la situation.
Cette fêlure dans la cuirasse laisse au lecteur un avant-goût d’impatience sur sa future manière de gérer le beau mannequin capricieux et changeant.

Annie, la secrétaire, est une jeune femme pas beaucoup plus jeune que sa patronne, méthodique, consciencieuse elle tient son rôle à la perfection et est d’une aide précieuse  pour Angélique.
Ce voyage va d’ailleurs leur permettre de se dévoiler et de craqueler un peu plus cette carapace de distance qui existe entre elles.
Annie le dit elle-même, elle est une jeune femme de la campagne et elle en a gardé ce caractère joyeux et enthousiaste des gens élevés loin du stress de la capitale. Un rien la comble de joie et même si son côté fleur-bleue un peu naïf peut prêter à sourire on ne l’en apprécie que plus.

Enfin, Nathan. Le mannequin sexy, beau comme le diable au sourire ravageur de magasines va s’avérer bien différent en plein milieu du Minnesota et de son ranch.
Le modèle est devenu cowboy à tous niveau. Outre le stetson et le cheval, le côté rustre et ronchon est là aussi. Mais rien ne peut pourtant lui ôter son charisme viril et sexy, même pas son air renfrogné et son accueil plutôt froid.
Sous ses airs de cowboy mal embouché et son sourire factice, existe un homme profond, tendre et épris de nature.

Alors quand les circonstances vont les laisser bloqués en tête à tête le temps de, au choix, s’entretuer à coup de piques, ou se découvrir des points communs, ou les deux, le lecteur va en prendre plein les yeux.
A vrai dire au vu des descriptions des paysages du coin, Angélique aussi.

Nous découvrons sous la plume sensible et poétique de Lise Castel un monde tout à fait différent de ce que nous connaissons. L’attrait qu’elle sait mettre dans ses mots nous pousse à en vouloir plus pour entrevoir plus avant de nombreuses choses: les personnages, les lieux, leurs vies respectives…

C’est une romance donc quelque part, comme pour le Titanic, le lecteur connaît la fin.
Pourtant, voir ces deux caractères forts se crêper le chignon, mais aussi reconnaître leurs torts, partager ces moments au sein d’une nature en furie et en retirer des avancées faramineuses pour leur propre vie est touchant.
Lise Castel a su faire d’une romance un moment agréable de lecture pour la non habituée que je suis.
Les bases y sont, n’en doutez pas, mais j’ai trouvé ses personnages plus réalistes dans leurs ressentis que beaucoup de romances que j’ai pu lire il y a longtemps.
Il ne s’agit pas ici seulement de vous faire croire à l’amour et aux « contes de fées » modernes mais surtout de les rendre presque plausibles et réalistes.
Angélique et Nathan sont des personnages sur lesquels beaucoup peuvent se transposer. Le stress de la vie citadine, le confort moderne, le travail chronophage, tous nous le vivons à un moment donné. Ici, nous avons la possibilité de croire que l’on peut s’en sortir et vivre sa propre vie hors des sentiers battus et être heureux.
C’est d’ailleurs le choix de Nathan dés le début, ce qui va tout mettre en branle dans cette histoire, son rejet de sa vie stéréotypée de mannequin futile et âpre aux gains.
C’est donc un choc de cultures que nous vivons dans ces pages tant par la différence de nationalité, de culture patrimoniale que celle de choix de vie. De nombreuses barrières les séparent tout comme certaines nous barrent la route face à nos rêves.
Alors à défaut d’envoyer balader votre patron désobligeant et d’aller élever des chèvres en Corrèze, lancez-vous dans cette romance et évadez-vous quelques heures au pays des bisounours.

Publicités

Auteur : Nath Aely

Chroniqueuse littéraire, bibliothécaire bénévole et livrovore passionnée, je dévore plus que je ne lis mes genres favoris comme le steampunk, la fantasy, le jeunesse ou le thriller. Venez frissonner avec moi dans mes lectures et partagez donc les vôtres car je suis aussi curieuse de nature.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.