Les passions d'Aely

Un blog littéraire … mais pas que !

Gallman,Marika – Bad Moon Rising

Poster un commentaire


Bad moon risingPrésentation de l’éditeur:

 

Elle rêve d’un nouveau départ, mais c’est la mort qui l’attend au tournant. Recueillie par ceux qui l’ont arrachée aux mains de ses agresseurs, c’est dans un monde de ténèbres qu’elle devra tenter de survivre.

Tout a commencé un soir de lune bleue, et tout se terminera dans le sang…

 

~~~~~~~~~~
Détails sur le produit

Broché : 206 pages
Editeur : Edition du petit Caveau
Illustration : Miesis
Date de sortie : 27 juillet 2015
Collection : Sang neuf
Langue : Français
ISBN-13 :
978-2373420104
Dimension du produit : 17.8*2*11 cm
Prix : 15.90 €

~~~~~~~~~~

Biographie de l’auteur

 

Marika Gallman est née en 1983 au bord du Lac Léman, en Suisse.
Le don inné pour le récit, autant oral qu’écrit, s’est exprimé dès son plus jeune âge. Elle aimait raconter, écrire, mais surtout lire les histoires les plus captivantes.
Ses lectures sont très variées, allant de tous les genres de Fantasy au fantastique, passant par le roman policier. Cependant, elle affectionne tout particulièrement l’univers sombre et empli de suspens des polars. Après plusieurs années à chercher sa voie, ce n’est que récemment que l’appel de la plume est devenu une nécessité.
C’est ainsi, que l’automne dernier, elle a rédigé les premières lignes son tout premier roman : Rage de Dents. Ce fut pour elle une véritable bouffée d’oxygène.
A ce jour, Marika partage sa vie entre son travail et l’écriture de plusieurs romans, dont naturellement la suite des aventures de Maeve Regan.

 

 

~~~~~~~~~~
Partenariats, forums et Lectures communes

Lecture en partenariat avec le forum Au cœur de l’Imaginarium et les éditions du Petit Caveau.

 

 ~~~~~~~~~~
Mon avis:

Après ma découverte des écrits de Marika Gallman au travers des aventures de Maeve Regan et de son humour acide, j’ai décidé de repartir pour un tour et de découvrir cette fois Neela.

On peut dire en tout cas que Marika ne s’embarrasse pas trop des présentations. On en a suffisamment pour connaître le contexte mais pas trop et hop vous voilà lancés dans l’action, le sang et les monstres.

Neela est une jeune femme qui a décidé de reprendre sa vie en main et de se dédouaner de sa famille ou plutôt de ce qu’il en reste et avec qui elle ne s’entend pas.

Le peu que nous en sachions met l’ambiance et donne peu envie de les rencontrer.

Sandra, quant à elle, est son opposée, pétillante, lumineuse et pleine de joie de vivre, elle est un rayon de soleil dans la vie de Neela.

Leurs retrouvailles ce soir-là se font sous les meilleurs hospices. Neela a une merveilleuse nouvelle à lui annoncer.

Pourtant quand elle atterrit à Lausanne un sombre pressentiment l’étreint. De plus la lune avec son aura bleuâtre lui laisse un drôle de sentiment de danger.

Hélas la fin de soirée lui donnera raison et les événements qui vont ensuite se succéder vont chambouler la vie de Neela de façon définitive et particulièrement brutale.

 

Marika Gallman ne perd pas de temps à nous plonger dans l’intrigue. Les monstres sont là et Neela et son amie vont en faire les frais. Seule la présence de deux hommes sombres et taciturnes empêchera que le récit tourne court et nous laisse en plan.

La découpe de ce récit en épisode est à la fois surprenant et en même temps une idée géniale. Car chaque épisode nous tient en haleine et nous donne envie d’en apprendre plus.

J’ai eu un peu peur cependant voyant arriver l’épisode 4 et l’action se ralentir de me retrouver au final face à un roman pilote tel l’épisode du même nom d’une série télévisée. Vous savez celui qui présente les gens et une partie du suspens mais sans en dire trop pour donner envie de suivre les 120 saisons qui suivront.

Mais je vous rassure de suite ce n’est pas le cas. D’ailleurs si vous regardez le nombre de pages de chaque épisode vous verrez que les 3 premiers sont beaucoup plus courts (18/19 et 21 pages) que les 3 derniers (31/44 et 53 pages), et c’est je pense ce qui m’a amené cette réflexion.

Cette accalmie n’est que le calme avant la tempête.

Car Neela petit à petit découvre sa nouvelle existence et les combats de ses compagnons. Mais elle en apprend aussi un peu plus sur les créatures qui ont, un soir, gâché sa vie.

Car les conséquences de l’attaque se font ressentir d’heures en heures. C’est tout d’abord diffus, puis sa panique refluant derrière des pensées plus calmes, ils se rendent compte des changements opérés.

La question de sa survie restera donc en suspens tout au long des épisodes.

Ses nouveaux compagnons de vie sont là aussi pour mettre une ambiance trouble.
Entre Marcus qui la trouble, la séduit et semble en savoir plus long que ce qu’il n’en dit sur son état, Marat qui semble la détester au premier regard et ne rêve que de s’en débarrasser et Gemma, tendre et maternelle malgré une force de caractère de chasseuse, elle est à la fois bien entourée et perdue.

Et si l’on rajoute à cela l’ennemi barjot genre savant fou qui existe dans toute bonne série vous aurez un aperçu de sa nouvelle vie.

Je dois donc dire que si j’ai trouvé le début prometteur mais un peu lent, les actions disséminées tout au long des épisodes et surtout les évolutions du temps sur les caractères des personnages m’ont fait confirmer mon appréciation à la hausse.

Les trois derniers épisodes vont à eux seuls nous donner des solutions mais aussi nous plonger dans le doute sur l’avenir de notre héroïne. Car pour sa survie, le prix risque d’être trop cher à payer pour elle mais surtout pour ceux qui l’entourent et l’apprécient.

Le lecteur va donc affectionner tout comme moi le caractère évolutif de Neela vers une certaine indépendance mais surtout vers une prise de décision risquée mais logique. Lorsqu’un seul remède existe au mal, il faut le prendre même si pour cela on doit risquer d’y perdre la vie .

La fin quoique qu’un peu rapide reste superbement orchestrée et nous emmène ainsi vers un final non pas en pointillé mais bien en one-shot se suffisant à lui-même.

Mes retrouvailles avec la Bit-Lit laissée en plan depuis quelques temps m’ont confirmé mon goûts pour ce genre et si vous l’aimez aussi alors partez sur les traces de Neela sans tarder.

Publicités

Auteur : Nath Aely

Chroniqueuse littéraire, bibliothécaire bénévole et livrovore passionnée, je dévore plus que je ne lis mes genres favoris comme le steampunk, la fantasy, le jeunesse ou le thriller. Venez frissonner avec moi dans mes lectures et partagez donc les vôtres car je suis aussi curieuse de nature.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.