Les passions d'Aely

Un blog littéraire … mais pas que !

Girard,Henri – Les secrets du club des six

Poster un commentaire


#Jul2 - Les secrets du club des sixPrésentation de l’éditeur

 

Début des années soixante. Un village perdu dans la campagne. Maryse Labasle, la nouvelle institutrice, arrive avec son fils François dans le chaud silence de juin. François garde pour lui la douleur d’être séparé de son père. Jamais il n’en dira mot. Pour l’heure, il s’ennuie et joue aux billes tout seul. Heureusement, d’autres enfants… Michel, sauvageon fagoté comme l’as de pique, accompagné de son corniaud baptisé Lechien. Et puis Betty et Roselyne, des jumelles un peu nunuches. Enfin Marsel-Claude, avec un « s », alias Garcille, mi-fille mi-garçon, lunaire, bizarre… On ignore tout de ses origines, à moins qu on préfère ne pas en parler. Que cache ce silence ? Pourquoi se taire ? Les enfants, eux, sont dépourvus d’états d’âme. Ils vont chercher à savoir. Et c’est au sein de leur Club des Six qu ils partiront en quête de vérités…

~~~~~~~~~~
Détails sur le produit

Format : Broché
Nombre de pages en édition imprimée : 248 pages
Editeur : La Rémanence
Date de sortie : 14 mars 2015
Langue : Français
Collection : Le Labo
ISBN-10 :
ISBN-13 : 979- 1093552187
Dimension du produit :  cm
Prix : 18.00 €
Autre(s) format(s) : Numérique 777 KB
ASIN : B00XMDS356
Prix :  2.99 €

~~~~~~~~~~

Biographie de l’auteur

 

Henri Girard est romancier, conseiller littéraire et membre de plusieurs associations de défense des Lettres ou des auteurs. Il lui tenait à cœur depuis longtemps de rendre un hommage à Enid Blyton et aux aventures du Club des Cinq qui enchantèrent son enfance et lui donnèrent l’envie de raconter des histoires à son tour.

~~~~~~~~~~
Partenariats, forums et Lectures communes

Lecture en partenariat avec Babelio et son MC. Challenge de l’été.

 

 ~~~~~~~~~~
Mon avis:

Henri Girard était un fan d’Enyd Bliton et a voulu lui rendre hommage en écrivant un roman jeunesse du même genre.

Nous retrouvons donc un petit village au début des années soixante.

François est le fils de la nouvelle institutrice. Moderne pour l’époque, car sa mère a décidé de divorcer. Il vit donc seul avec elle dans ce nouvel environnement et doit se faire de nouveaux amis.

Michel est le premier à faire sa connaissance et à se laisser embrigader par son côté un peu chef autoritaire. Mais il faut dire que Michel habite encore une ferme arriérée, sans électricité et tout juste l’eau courante. Alors, venir chez François et y découvrir la télévision, une maman douce et tendre et une vraie ambiance familiale le change assurément de ce père qui ne sait pas lui parler et de cette mère qui se laisse écraser.

A ce duo particulier va bientôt s’adjoindre Marsel-Claude dit Garcille le garçon-fille. Ado tout comme eux, il traîne un secret. Personne ne sait d’où il vient ni s’il est fille ou garçon.

Et puis petit à petit le groupe va s’étoffer. Les jumelles un peu godiches Betty et Roseline ou encore Lechien, le chien de Michel qui va les suivre partout.

Ce roman nous entraine assez rapidement sous la plume d’Henri Girard. Il est à la fois nostalgique de nos lectures d’adolescents mais aussi différent de par son style plus mature et poétique.

François va être celui par qui tout débute. Il est le petit nouveau dans le village, celui qui sait ce qu’il veut mais aussi celui qui cherche quelque chose pour illuminer sa vie. C’est ainsi qu’il va découvrir les romans de la bibliothèque rose et au travers du club des cinq avoir une sorte d’illumination sur leur groupe à venir.

Lui François, comme le François du club des 5 est le plus réfléchi, le chef, le plus sage aussi. Il prendra de fait ce rôle dans leur club puisque le prénom y fait aussi.

Mick est le plus dégourdi de la bande et là encore son prénom se marrie plutôt bien avec ce nouvel ami qu’il vient de se faire, Michel, le gamin dépenaillé mais nature et surtout attaché à lui comme une tique à un chien. Michel le suit, l’envie aussi mais surtout se sent enfin entouré.

Avec Garcille nous retrouvons un air de Claude, la cousine aux airs de garçon . Même s’il nous faudra ici attendre un bon moment avant de savoir si Garcille est un ou une. C’est en tout cas un adolescent renfermé que la présence de François et la création de ce club va aider à s’ouvrir aux autres et à évoluer.

D’autres détails vont encore suivre pour coller à leur idée de club et parfois être chamboulés mais nos cinq jeunes gens vont ainsi en quelques mois voir leur propre vie mais aussi celles de leurs proches se modifier, évoluer et parfois même se teinter de mystères.

C’est donc dans ce contexte connu que je me suis plongée au travers de ce roman tout en ayant la joie de la découverte.

Car la plume d’Henri Girard est pleine d’anecdote et de souvenirs. Pleine aussi de fraîcheur et de réminiscences, tel un vieil album photo que l’on feuillette.  Il nous emmène ainsi dans cette période des années soixante comme dans un voyage hors du temps.

Ce roman est une ode aux récits de notre jeunesse mais conté par une plume plus adulte qui leur donnent ainsi un air de nostalgie presque douloureux.

A notre club des six ne manquera qu’un mystère pour le rendre plus adapté à leur envie d’aventures.
Et le secret de Garcille nous semble tout trouvé, pour nous lecteurs. Mais il n’est pas le seul à rester caché dans les mémoires et à troubler les esprits.

Ce roman n’est pas une nouvelle aventure du club des cinq, ni même un roman d’aventure. C’est un morceau de vie des années soixante, fidèle et intimiste.
Les secrets des uns, les cachoteries des autres, tout cela va nous plonger dans le quotidien de ces enfants, dans cette adolescence qui débute et les chamboulements qu’elle apporte.
Les personnages sont attachants, fragiles et forts à la fois. Chacun va nous apporter de quoi nous sustenter et même si l’action n’est pas au rendez-vous, notre faim est comblée par cette histoire sensible et profonde.
C’est un très bon moment de lecture que je dois à Babelio et son Masse critique qui jusqu’à présent a toujours su me surprendre en me proposant des titres qui n’étaient pas dans ma liste prioritaire mais qui m’attiraient doucement.

 

Publicités

Auteur : Nath Aely

Chroniqueuse littéraire, bibliothécaire bénévole et livrovore passionnée, je dévore plus que je ne lis mes genres favoris comme le steampunk, la fantasy, le jeunesse ou le thriller. Venez frissonner avec moi dans mes lectures et partagez donc les vôtres car je suis aussi curieuse de nature.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.