Les passions d'Aely

Un blog littéraire … mais pas que !

Gay,Olivier – La main de l’Empereur -2

Poster un commentaire


154 - La main de l'empereur 2

Présentation de l’éditeur

Que faire lorsqu’un général devient trop populaire ?

Les guerres koushites sont finies, mais l’Empire ne connaît pas la paix. Entre les barons qui profitent de la situation pour se rebeller et la corruption qui règne au sein de la capitale, Rekk va de nouveau avoir fort à faire.

Aux côtés du jeune duc Gundron, le Boucher reprend du service. Il peut toujours compter sur les femmes de sa vie, Bishia et Dareen, pour le guider dans la bonne direction. Mais est-ce vraiment la bonne ?

Pour protéger ceux qu’il aime, Rekk est prêt à tout.

 

~~~~~~~~~~

Biographie de l’auteur

Olivier Gay est né en 1979. Révélé par ses romans policiers et jeunesse, il n’en est pas moins un grand lecteur de Fantasy et un admirateur inconditionnel de David Gemmell, G.R.R. Martin et Robert Jordan. Après les Epées de glace, récit impitoyable à l’image de son héros – violent, cruel, mais profondément humain -, la Main de l’Empereur prend place dans le même univers.

 

~~~~~~~~~~
Partenariats, forums et Lectures communes

 

Lecture en partenariat avec les éditions Bragelonne et le forum Au Boudoir Ecarlate.

 

 ~~~~~~~~~~
Mon avis:

Lorsque j’ai écrit ma chronique du tome 1 j’avais une image assez particulière de Rekk, il était, je me cite « un personnage surprenant par la profondeur de sa noirceur et en même temps cette naïveté lumineuse. ».
Avec la lecture de ce tome 2 je dois dire que j’ai apprécié retrouver ce qui en avait fait mon héros favori.
Rekk reste à la fois un adversaire féroce et naïf.

Féroce car lorsqu’il a un but en tête rien ne l’arrêtera. Pour preuve, croyant lutter contre les assassins de sa mère il avait sauvagement lutté face aux koushites et gagné sa place de héros et son surnom de  « Boucher ».

Pourtant comme le lecteur a pu s’en rendre compte avec les révélations de fin du tome précédent. Rekk est manipulé. Il n’a rien vu venir et dans les premiers chapitres de ce tome, il est toujours aussi naïf face aux manigances de ses ennemis. Mais ne lui jetons pas la première pierre.

Qui l’aurait cru de prime abord que les apparences étaient trompeuses? Cersei Lannister sort de ce corps. Une telle perfidie, une telle rouerie est à la fois admirable et totalement haïssable.

Mais revenons-en à Rekk. J’aime son côté cheval fou, lion sauvage et indompté. Il est têtu, sûr de lui et parfois vraiment idiot mais attaquez ce qu’il a de plus cher et vous verrez le côté sombre de cet homme déjà peu enclin à la clémence et à la douceur.

Il est l’ombre et la lumière. Il est parfois clément, parfois sévère mais surtout fidèle en amitié. Je sais que je me contredis mais Rekk est tout cela et plus encore. C’est un personnage complexe. Un personnage déroutant parfois mais étonnamment attachant pour ses faiblesses et même sa sauvagerie.

L’époque confrontait les hommes très jeunes à leur destin. Rekk n’y fait pas exception en étant général à tout juste 23 ans. Il est déjà aguerri, tenace et sincère. Et je le répète naïf face aux manipulateurs qui savent utiliser ses points faibles à ses dépens et à leurs fins.

Ainsi , embarquer avec Rekk c’est comme embarquer dans un train à pleine vitesse que l’on sait voir foncer vers un mur. Mais ce que l’on ignore c’est la vitesse à laquelle on va se le manger,ce mur, et si on a éventuellement une chance de l’éviter même in extrémis. Cela rend la lecture tendue, vivante et plus que stressante. Mais bon sang! C’est vraiment ce genre de lecture que j’aime quand j’ai envie d’action.

De bout en bout j’ai été emportée. De bout en bout j’ai senti cette tension, ce suspens. Car lorsque l’on est lecteur on en sait toujours plus que le héros sur beaucoup de choses. Et quand le héros est Rekk, on a hâte et presque peur d’imaginer sa réaction à la découverte des secrets tus. On a comme un sentiment de trahison envers celui que l’on suit depuis le début et à qui l’on n’a rien dit.

Alors quand les actions s’enchaînent, que le train s’enfonce dans la nuit vers son destin. On reste à bord. On s’accroche au barre de sécurité et on prie fort les anciens dieux sans nom que dans sa fureur Rekk nous oubliera pour la vengeance finale. Car malgré sa naïveté, son honnêteté presque irréelle dans ce royaume corrompu ses valeurs sont fortes et le rendent magnifique et tellement prévisible sur certains points.

Ce final est donc à la fois sans surprise et en même temps Olivier Gay sait poser l’indice pour le rendre tout de même captivant et vicieux.

J’ai l’Epée de glace dans ma PAL. Je l’avais gardé de côté pour ne pas le commencer avant d’en avoir fini avec cette série mais je ne le regrette pas. La plume d’Olivier Gay tant en fantasy qu’en jeunesse est palpitante. Je suis et reste donc fan.

Retrouvez Rekk, Bishia, Dareen ou l’Empereur Bel 1er, faites la connaissance de nouveaux personnages et surtout… vibrez sous le dynamisme et l’entrain de la plume d’Olivier Gay..

Publicités

Auteur : Nath Aely

Chroniqueuse littéraire, bibliothécaire bénévole et livrovore passionnée, je dévore plus que je ne lis mes genres favoris comme le steampunk, la fantasy, le jeunesse ou le thriller. Venez frissonner avec moi dans mes lectures et partagez donc les vôtres car je suis aussi curieuse de nature.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.