Les passions d'Aely

Un blog littéraire … mais pas que !

Pinon,Philippe – Barry Barrison et l’héritage de Tarford Castle

Poster un commentaire


Barry BarrisonPrésentation de l’éditeur

Barry Barrison est noble de naissance. Il a perfectionné ses talents de déduction grâce à l’enseignement de Sherlock Holmes, dont il fut un contemporain. Assassiné par un de ses pairs, son fantôme est maudit et contraint d’errer dans les pièces de son ancienne demeure, le manoir de Tarford Castle. Mais même de là, il continue à enquêter, avec l’aide des jeunes Terry, Angela, Mark Tarford, et de la medium Maureen Simpson.

Barry Barrison fait partie des personnages issus de l’univers d’HEXAGON. Création de Claudio Tiziano Fusi et Luciano Bernasconi, aristocrate et détective fantôme, il excelle dans la résolution des cas les plus étranges.

~~~~~
Biographie de l’auteur

Philippe Pinon est un « jeune » auteur qui a fait ses premières armes au sein de Rivière Blanche, ayant auparavant publié deux nouvelles dans les deux Dimension Super-Héros. Doté d’un style décrit comme « une prose de dandy, fine et délicate, taillée comme une plume d’oie sur un vélin de qualité » et imprégné depuis son adolescence de ces univers où se mélangent fantastique et polar, il s’est naturellement approprié ce personnage à la logique implacable. Au fil de cet ouvrage, il nous narre quatre histoires, quatre moments clés de la légende de ce détective fantôme, quatre événements qui laisseront, à n’en pas douter, des traces dans la vie – et la mort – de ce héros hors du commun.

~~~~~
Détails du produit

Editeur : Editions Rivière Blanche
Collection : Noire
ISBN-13: 978-1-61227-373-0
Nombres de pages : 244 pages ILLUSTRÉES!
Illustrations : Sélène MEYNIER

~~~~~~~~~~
Partenariats, forums et Lectures communes

 Lecture en partenariat avec les éditions Rivière Blanche et le forum Au cœur de l’Imaginarium.

~~~~~
Mon avis:

Lorsque l’on lit le quatrième de couverture de ce roman on découvre que Lord Barry Barrison est un fantôme qui vient en aide à Scotland Yard lors d’affaires un peu ardues.
Hors les premières pages nous le dépeignent tout ce qu’il y a de plus vivant.
Surprenant!
Cependant cette première histoire, car le roman en compte quatre, nous permet de situer notre futur fantôme et surtout de faire ainsi connaissance avec les différents protagonistes, Barry Barrison bien entendu, Lord Oldtown et l’inspecteur Lipperstone.
Elle nous permet aussi de prendre la mesure de l’intelligence du sujet et surtout de ses capacités extraordinaires de déductions. A partir de détails qui pourraient paraître et parfois le sont, insignifiants pour le commun des mortels, Barry Barrison extrapole et émet des hypothèses parfaitement fructueuses et des métaphores logiques qui permettent ainsi à l’inspecteur de terminer ses enquêtes.
L’état de fantôme de Barry Barrison ne sera connu que dans la deuxième enquête qui se passe beaucoup plus tardivement dans leur vie à tous puisque nous sommes alors l’année de l’Exposition Universelle de Paris soit avril 1900.
L’inspecteur principal Lipperstone a pris pour habitude de travailler avec des consultants extérieurs lors de certaines enquêtes particulièrement ardues. Barry Barrison en fait partie de façon fort régulière, enfin jusqu’à son décès.
Mais c’est là que l’affaire se corse et que nous découvrons avec stupeur, comme son ami l’inspecteur et lui-même le nouvel état disons spectral de notre regretté aristocrate anglais.
C’est ainsi le début d’une nouvelle collaboration toujours aussi productive quoique plus singulière.

La troisième histoire nous voit faire un bond dans le temps puisque nous voici cette fois de nos jours.
Terry et Angela après une soirée en amoureux assiste à une tentative d’assassinat sur Maureen. Deux voyous ont tenté de s’en débarrasser en la jetant toute emballée dans la Tamise. Après l’avoir sortie de là ils ont fait appel à leur ami Mark Tarford, autres étudiants de leurs amis.
Tous les 4 se retrouvent donc logés à Tarford Castle (nous retrouvons ici un lieu connu de nos histoires précédentes) pour quelques jours le temps de démêler l’imbroglio de cette tentative de meurtre.
Mark décide sur un coup de tête et de folie de faire appel au soi-disant fantôme de Barry Barrison. Soi-disant puisque ce serait une légende familiale en relation avec la maison.
Qu’elle ne’ est donc pas leur stupéfaction à son apparition. Et voici donc notre aristocrate détective de nouveau en service.

La dernière histoire continue sur cette lancée et voit donc nos amis continuer l’aventure avec un autre mystère et une autre enquête à élucider. Un seul reproche sur cette dernière histoire, la manière dont sont présentés nos 3 jeunes gens ne correspond pas au peu que l’on en sait de l’épisode précédent. Cela m’a d’abord troublée avant d’être à nouveau prise dans l’énigme et de ne plus y prêter attention.

Au final, je suis franchement enthousiasmée par ma lecture.
Fan de Sherlock Holmes et de ses déductions, que ce soit dans les livres ou cette nouvelle série en cours à la télévision, on retrouve ici un peu de l’ambiance des romans de Sir Arthur Conan Doyle ou même d’Agatha Christie et son Hercule Poirot.

Autant l’enquête en cours nous parait obscure de prime abord autant devant la clarté des déductions de lord Barrison et les faits énoncés, une seule remarque monte à nos lèvres : mais c’est bien sûr comment n’y ais-je pas songé moi-même?
Manque d’expérience sûrement me direz-vous?

La plume de l’auteur, sa façon de nous mettre devant le crime accompli et ensuite de nous laisser nous empêtrer dans les indices ou les déductions hasardeuses est vraiment agréable. La lecture n’est plus seulement un moment de détente mais aussi une participation complète à l’histoire.
Les personnages tant Barry que les 3 jeunes gens : Mark, Terry et Angela, nous entraînent avec eux de façon naturelle et amicale.

Lord Barrison est bien un digne représentant de la génération Sherlock Holmes. Ses déductions sont logiques et imparables et ce côté aristocratique un peu désuet lui donne une prestance particulière. Après, le fait qu’il soit un esprit, un spectre hantant la demeure familiale de Mark rajoute une touche de fantastique à ce qui n’était au départ qu’un très bon policier fin XIXe siècle.

L’auteur a vraiment su retranscrire l’ambiance de ces récits tels les Sherlock Holmes, Harry Dickson, Rouletabille, Hercule Poirot et j’en passe.
D’ailleurs cela m’a permis de mettre un nom sur un genre de littérature que j’affectionne : le Whodunit de l’anglais « Who [has]done It? » c’est à dire « Qui l’a fait? » aussi appelé roman de détection ou roman d’énigmes.
En principe le lecteur doit disposer des mêmes indices que l’enquêteur et donc des mêmes chances que lui de résoudre l’énigme, l’intérêt étant principalement d’y parvenir avant le héros de l’histoire.(source de la définition: Wikipedia).

Cette littérature plutôt désuète et principalement au premier degré a été passablement remisée ces dernières années par les nouveaux auteurs.
Et pourtant Philippe Pinon a su lui redonner un peu de son clinquant d’époque, lui redorer son blason terni par les ans.
Avec lui, venez « mélanger l’intangibilité et le rationnel, fusionner l’irréel et le pragmatisme et croire à l’implacabilité déductive d’un ectoplasme britannique ». Ce n’est pas moi qui le dit mais la préface de David Baudet et je suis totalement d’accord avec cette vision au point de ne pas vouloir paraphraser ce qu’il décrit si bien.

C’est donc avec bonheur que j’ai pu me replonger dans ce genre de lecture de mes jeunes années et y retrouver tout l’enthousiasme que cela m’apportait et aussi cet élan de réflexion qui donne un autre attrait à la lecture.
Faites comme moi ne soyez plus un lecteur passif, venez vous immerger dans l’enquête et découvrez, si vous le pouvez, le coupable.
Je remercie donc les éditions Rivière Blanche pour cette découverte qui m’a donné la nostalgie de ces écrits au point de me décider à rechercher mes vieux ouvrages de ce style pour les dépoussiérer un peu et les rajouter à nouveau dans ma pile à lire déjà bien fournie.

Publicités

Auteur : Nath Aely

Chroniqueuse littéraire, bibliothécaire bénévole et livrovore passionnée, je dévore plus que je ne lis mes genres favoris comme le steampunk, la fantasy, le jeunesse ou le thriller. Venez frissonner avec moi dans mes lectures et partagez donc les vôtres car je suis aussi curieuse de nature.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.