SFFF

Le Mer,Françoise – Arrée sur image


arrée sur imagePrésentation de l’éditeur

Une équipe de télévision débarque dans les Monts d’Arrée pour un tournage de reportage… Ils vont se retrouvés confrontés aux nombreuses légendes qui hantent ces lieux si mystérieux. Et quand la vérité se mêle aux légendes…

 

~~~~~~~~~~
Détails sur le produit

Poche : 301 pages
Editeur : Palemon
Date de sortie : 23 octobre 2014
Collection : Enquête en série
Langue : Français
ISBN-10 :
2916248757
ISBN-13 :
978-2916248752
ASIN:

Dimension du produit : 18 x 2,3 x 11 cm
Prix : 9.00 €

 

~~~~~~~~~~

Biographie de l’auteur

 

Françoise Le Mer est née à Douarnenez en 1957. Professeure de lettres, elle enseigne dans le Sud Finistère et vit à Pouldreuzic.

 

~~~~~~~~~~
Partenariats, forums et Lectures communes

Lecture en partenariat avec le masse critique de Babelio du mois de février.

 

 ~~~~~~~~~~
Mon avis:

 

Si vous voulez découvrir au travers d’un policier sympathique et plutôt bien ficelé une région parfois méconnue et ses us et coutumes, ce livre est pour vous.
Outre des descriptions de paysages magnifiques qui pour la Bretonne d’adoption que je suis éveillent parfois des souvenirs, parfois des envies de ballades, j’ai aussi pu apprendre quelques contes et légendes bien intéressants ainsi que voir écrit un peu de patois breton que j’entends parfois dans les réunions de famille ou la bouche de mon époux :).

Mais c’est avant tout un policier que nous avons là.
Roxane, 26 ans a une liaison depuis 4 ans avec Marc un journaliste de Rennes, marié, de l’âge de son père.
Alors lorsque ce dernier l’apprend c’est un peu le blizzard qui souffle dans leur ferme et entre eux deux.
Le père n’approuve ni l’âge ni la situation d’homme marié de l’amant de sa fille.

D’un autre côté nous avons une jeune femme enfermée, prisonnière d’un Cerbère pour purger sa peine selon les propres dires de celui-ci. Mais qui est-elle? Qui est-il? Et que lui reproche-t-il pour la garder enfermée dans un sous-sol sordide, une minuscule pièce d’eau aménagée à la va-vite d’un matelas et d’un tabouret.

Que de secrets dans cette Bretagne du terroir !!
Les choses avancent lentement pourtant l’ennui est loin d’être présent. Nous découvrons plus avant la vie de ces agriculteurs bretons, leurs déboires et l’aide que leur apporte l’organisation de François Gonidec le père de Roxane.
Le désespoir peut amener certains aux plus sombres échappatoires et ils sont là pour essayer de trouver une solution avant le point de non-retour.
De même Françoise Le Mer est une vraie conteuse de la vie de tous les jours. Elle sait nous parler du quotidien sans nous lasser ou nous ennuyer. Ses descriptions sont justes et cela suffit à nous rendre attachants ces personnages qui somme toute pourraient être un voisin, un ami ou simplement une connaissance. Mais sa plume fait en sorte qu’il nous importe tout de même de les suivre et de les soutenir. Les sentiments sont vrais dans le bon comme dans le mauvais et c’est avec émotion que l’on suit leur progression.

Alors lorsque Marc est retrouvé mortellement blessé à la tête, tout va partir à vau l’eau. Surtout que cela s’est passé à la ferme de François Gonidec où toute l’équipe venait faire un reportage sur l’association S.O.S agriculteur en danger.
De sombres découvertes en vieux secrets enfouis, l’ambiance va changer du tout au tout.
Elle va devenir plus sombre et surtout plus intimiste. Car le breton est fier et secret par nature et le linge sale ne se lave pas ailleurs qu’en famille.
Pourtant le commissaire et son lieutenant vont nous faire apparaître la vilenie des uns et le courage des autres, l’amour du prochain et la folie des sentiments exacerbés.
La fin m’a surprise et la manière dont l’auteure a su lier les événements m’a bluffée.
Je ne connaissais ni cette série « enquête police en série  » ni les personnages du commissaire Le Guen et du lieutenant Le Fur mais j’ai suivi avec plaisir leur enquête et j’ai hâte de découvrir si d’autres épisodes de leurs aventures existent.
Merci au masse critique Babelio pour cette découverte tant livresque que régionale. Je la conseille à tous les amoureux de policier et de tradition.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.