Chroniques

Kettler, Pierre-François – L’Eschylliade


L’Eschylliade : aux apparences ne te fieras
Pierre-François Kettler
Editions d’Avallon
Sortie le 25 septembre 2020

En bref :

Citation du roman :

« Les chats sont pleins d’imagination, d’inventivité, de créativité et, surtout, de sentiments. Les chats sont des hommes comme les autres, en plus indépendants.

Un peu comme les femmes. »

Cela vous donne un avant-goût de l’humour mais aussi de la plume de cet auteur et surtout de la vision de ce narrateur un peu particulier que vous avez rencontrer maintenant .


Petit aparté sur la politique éditoriale de cœur de cette ME :

C’est avec la nouvelle année que je découvre de nouvelles maisons d’édition grâce au site simplementpro.com.
Ici avec les éditions d’Avallon, je souhaitais mettre en avant leur politique assez peu usitée et vraiment axée sur le bonheur des auteurs choisis. Comme ils le disent eux-mêmes : « Nous sommes un collectif de passionnés, auteurs, professeurs de lettres, retraités, juriste, graphiste, professionnels du monde des arts, tous lecteurs assidus et amoureux de littérature. Chacun, au-delà de son activité professionnelle, donne de son temps libre aux éditions d’Avallon. » C’est ainsi une maison d’édition sous forme d’association qui reverse la totalité des bénéfices d’un roman à son auteur. Ce que je tenais à souligner avant d’entamer mon avis du roman proprement dit.


Mon avis :

Roman écrit à la première personne, cela peut parfois gêner certains lecteurs aux entournures. Personnellement je dirais que tout dépend du récit en lui-même et de l’attrait qu’il provoque sur son lecteur.

Ici l’originalité est le personnage même du narrateur : Eschylle, chat siamois de son état et professeur en Histoire Morale de la Magie. Comme vous vous en doutez, ne peut être professeur un être dénué de paroles ou d’autres qualités dites « intelligentes » et ici Eschylle le polyglotte nous prouvera qu’il n’est pas n’importe quel chat mais le compère du grand Mage Bélérin, l’elfe noir.

Car tout le récit prend naissance avec la relation que Bélerin et Eschylle vont nouer au cours d’une cérémonie. En devenant le compère animal d’un mage, Eschylle va obtenir une nouvelle acuité au monde qui l’entoure et développer des qualités qui vont tout d’abord le troubler. Comme il le découvre lui-même « Avoir une conscience, c’est posséder un livre arbitre, c’est être responsable de ses actes. Ce n’est pas un petit fardeau ».

Lorsque l’Eschylliade proprement dite commence, Eschylle n’est encore qu’un jeune compère et tout jeune chat. Il a encore un côté aventureux et sans peur qui n’est pas sans refléter la totale opposition de caractère qu’il a avec son compère mage, plutôt peureux et réfléchi. Mais cette opposition va aussi les lier plus sûrement que la magie elle-même en les faisant grandir ensemble et appréhender au fil des aventures les choses avec plus de sagacité ou de sagesse.

C’est donc afin d’aider à retrouver les villageois disparus que nos deux compagnons et la fine équipe d’amis de Bélerin vont partir en quête des ravisseurs.

En suivant cette épopée, le lecteur de tous âges va y retrouver de quoi se plaire dans cet univers. D’une plume fluide et dynamique, l’auteur (félin lui-même à ses heures) nous transporte dans la psyché d’Eschylle et au travers de son regard de félidé ne rate pas une occasion d’égratigner les travers humains des pauvres « deux-pattes » que nous sommes. Quelques touches d’humour et de rappels à d’autres littératures ne manqueront pas non plus de vous faire sourire. Le langage particulier des ennemis par exemple sera facilement compréhensible à l’attentif et au curieux.

De même, en mettant en avant des thèmes forts comme l’amitié, l’entraide et la quête de soi, il ne manque pas non plus de prôner contre le racisme, la cruauté gratuite et l’esclavagisme.
Ce roman de fantasy au style bien écrit et à plusieurs niveaux (chaque âge y trouvera ces petites références) a aussi un côté imagé qui m’a beaucoup plu lors des scènes de batailles ou de combats en leur donnant un côté facile à visualiser.

En conclusion, la leçon de vie principale n’est-elle pas celle édictée dors et déjà dans le titre lui-même ? Il ne faut pas se fier aux apparences. Au travers de son épopée de jeunesse racontée aux apprentis mages qu’il instruit, Eschylle veut mettre l’accent sur ce fait hélas bien trop souvent véridique et cependant ignoré de tous. En leur narrant cette quête, il mettra en avant ce précepte et les conséquences parfois, souvent désastreuses de son oubli : trahison, pertes d’êtres chers, manque de clairvoyance…
Alors amoureux des chats, de récits palpitants et de lutte contre le Sombre, prenez de votre temps et venez suivre les enseignements de ce professeur atypique mais ô combien intéressant qu’est Eschylle le chat siamois.

~~~~~~~~~~
Présentation de l’éditeur

Quand Eschylle, chat siamois miro rencontre Bélerin, apprenti mage, leurs destins se scellent : leurs esprits se lient, ainsi que leurs sens. Nés tous les deux dans les Marches Pâles, ils vont devoir affronter un vent malfaisant : non l’hiver, qui s’abat sur les sommets et les combes, mais des enlèvements d’enfants et de femmes, attribués à des Petites-Personnes. Leur enquête les mènera dans des lieux improbables, au cœur d’anciennes ruines, mais aussi sous la terre.

~~~~~~~~~~
Biographie de l’auteur

Pierre-François Kettler se situe au croisement de la fantasy, de Victor Hugo, du Code noir, du théâtre, de Robert Desnos, du jeu et de la poésie. Le Rwanda l’a ouvert sur le monde ; le théâtre l’a réconcilié avec son corps et son esprit. Depuis 2015, il harmonise sa chair et ses rêves en les écrivant. Il anime le site « Entendre Victor Hugo ». Son dernier roman « Je suis Innocent » a été publié en mars 2020 aux éditions Talents Hauts.

Créée début 2020 par une petite équipe de passionnés de littérature, tous bénévoles, cette nouvelle maison d’édition exigeante publie une dizaine de romans par an dans trois collections : la littérature générale, le roman policier et la jeunesse. —

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.