Auteur(e)s·Chroniques·Partenaires Blog·SFFF

Charbonneau Maryse – SPISAK #1 Un cadeau ne se refuse pas


51TjfHSbb0L

Résumé:
Ils vivent parmi nous depuis toujours. Dans leurs veines, coule l’ambroisie mystique qui les protège des maladies et les empêche de vieillir. Société secrète, les Immortels se partagent l’Europe en zones.

À l’hiver 1566, Graigor Spisak, un père de famille fuyant la guerre en Hongrie perd le contrôle de sa vie lorsqu’il accepte le poste de précepteur privé pour le fils d’un riche Seigneur. Combattant le deuil de son ancienne vie, Graigor, vivant désormais dans la clandestinité avec ses nouveaux maîtres, s’adapte à sa condition d’Immortel, succombe à ses passions et choisit de ne plus jamais abandonner ceux qu’il aime. Mais vivre éternellement n’est pas qu’un joli rêve.

Dans ce premier tome de cette saga inédite où l’Histoire se mélange au fantastique, Maryse Charbonneau réussit à nous plonger dans une intrigue des plus passionnantes et des plus incroyables. N’oubliez pas, les Immortels sont parmi nous, depuis toujours…

En bref : une très belle découverte d’une plume à la fois poétique et entrainante

Spisak #1 Un cadeau ne se refuse pas
Maryse Charbonneau
Editeur : NumerikLivres
Date de sortie : 2 mars 2016

Mon avis:
J’ai découvert la plume de Maryse Charbonneau car elle a eu la gentillesse de me proposer son roman à lire.
J’y ai rencontré des personnages attachants dans un contexte assez spécial puisqu’ils sont tous des immortels.
Pas d’histoires de vampires ici ou autres créatures surnaturelles, juste un changement de vie, une décision importante qui modifiera tout l’avenir de leur mort.

Graigor Spisak est un autodidacte assez polyvalent mais sa vocation première est l’enseignement ainsi que la musique. C’est d’ailleurs ce qui va le pousser à quitter son pays d’origine, la Hongrie pour l’Autriche suite aux conflits entre Soliman le magnifique et son pays.
Il y entraînera son épouse et leurs trois enfants sans savoir que le destin est en route et va le mener vers un chemin semé de désillusions, de désespoir, de renoncement mais aussi d’amour, de découvertes et d’immortalité.

Comment expliquer ce que j’ai ressenti à la lecture de ce roman?
Il n’est pas empli d’actions ou scènes toutes plus époustouflantes les unes que les autres. Il n’est pas non plus haletant par un suspens insoutenable.
Non il est quelque chose de plus simple. Il est un pan de vie, une évolution permanente des personnages, une découverte de chaque instant de leur façon d’appréhender l’immortalité, de traverser les ans sans laisser de traces indélébiles.
L’auteure, grâce à une plume liée et fluide nous emporte et nous implique dans la vie et l’évolution de Graigor.
Ce qu’il va traverser nous touchera, les personnages qu’il va côtoyer, aimer, détester nous emporteront dans leurs relations, les complots, les drames mais aussi les ombres maléfiques qui vont l’entourer vont nous plonger plus avant dans un côté fantastique sobre mais parfaitement maîtrisé.
Maryse Charbonneau a su mélanger un pan de vie en saga familiale fantastique qui nous tient en haleine doucement au fil des pages et des époques.
Tout tourne autour de Graigor mais les évènements du quotidien nous amèneront à découvrir plus avant le passé des autres personnages. Ils nous apparaîtront alors pour ce qu’ils sont réellement et non plus pour des êtres exceptionnels du fait de leur longévité accrue.
Les temps les ont façonnés chacun à leur manière en amplifiant leurs défauts ou en les amenant à reconsidérer leurs opinions.
Graigor semble le lien qui leur permettra d’évoluer mais de façon subtile et presque invisible.
C’est un personnage à la fois simple par sa manière de penser et de vivre et complexe par les effets que son existence entrainent sur la vie des autres.

La plume de Maryse Charbonneau nous porte au fil de l’eau. Telle une simple feuille nous suivons le courant et nous laissons emporter par l’histoire et la vie des personnages si attachants et troublants.
Peter nous laisse comme un goût de mystère. Martial un sentiment de fragilité et de dépendance au bonheur. Claude et Renaud se laissent détester avec facilité sans le savoir, sans le vouloir.
Lydia et Vlad nous interpellent. Maeve et les autres finissent par faire partie de cette vie que nous suivons comme un spectateur impuissant.
C’est une saga familiale et historique. C’est un récit interne en sentiments, en sensations et en quête d’un bonheur simple et cependant si difficile à trouver.

Je l’avoue, je n’ai pas sursauté aux scènes d’actions puisqu’elles sont quasi inexistantes mais j’ai ressenti un nombre incalculable d’émotions à suivre cette vie et la précédente de Graigor. C’est un personnage attachant, presque trop moderne pour son époque, au cœur pur et à la propension à mener ses proches vers le bonheur par sa simple présence.
C’est un roman qui m’a enchantée, emportée et transportée au travers des siècles et des relations d’une famille pas comme les autres.
Merci Maryse pour votre confiance. Comme vous l’aviez souligné dans un commentaire, Graigor m’a charmée par son caractère et sa douceur. Je n’ai qu’une hâte, le suivre dans ce nouveau voyage vers les terres lointaines du Danemark et un avenir incertain mais somme toute, le connaissant, empli de nouvelles connaissances et apprentissages.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.