Les passions d'Aely

Un blog littéraire … mais pas que !


Poster un commentaire

Des histoires pour gérer ses émotions

Présentation de l’éditeur

Cinq histoires originales, pour permettre aux enfants d’apprendre à gérer ses émotions.

Résumé :
Pas évident de gérer ses émotions quand on est un enfant et il y en a tellement ! Jalousie, impatience, timidité, peur… Que faire de cette boule dans le ventre qui monte, qui monte et qui empêche de dire simplement ce qui ne va pas ? Ce bouquet d’histoires apprendra à vos enfants qu’il est toujours possible de se sentir mieux et qu’il ne faut jamais tout garder pour soi…

~~~~~~~~~~
Biographie de l’auteur

~~~~~~~~~~
Partenariats, forums et Lectures communes

 

#AudibleStudios

Des histoires pour apprendre à gérer ses émotions
Livres audio Audible
Durée : 59 minutes
Type de programme : Livre audio
Version : Version intégrale
Editeur : Souffleur de Rêves
Date de publication : 15 avril 2019
Langue : Français, Français
ASIN: B07QPB5R4S
Prix : 4.95€

~~~~~~~~~~
Mon avis:

J’aime beaucoup les histoires de Souffleur de rêves, elles sont simples mais emplies de bons sentiments et d’explications aux questions des plus petits sur leurs sentiments, leurs peurs ou simplement sur la vie. Un petit moyen de faire de la philosophie pour les petits sans complications ni mots de grands.

Ici ce seront des clowns farceurs, des lutins malicieux, des diablotins coquins, des petites araignées sympathiques ou même simplement des grands frères ou des copains.

Cinq histoires sont ici présentées par différentes voix.
Cinq histoires pour cinq thémes abordés qui peuvent toucher nos chères têtes blonds, brunes ou rousses à tous âges.

La jalousie au travers de l’histoire d’Elise et le clown. Depuis l’arrivée de sa petite sœur Camille, Elise se sent délaissée et malaimée. Sa marraine va lui offrir un clown un peu particulier qui va la faire réagir et comprendre en exprimant son mal-être. Ou comment aborder la jalousie et ses douleurs enfantines en les projetant sur un personnage fictif.

La patience ensuite avec Zéphirin, un hyperactif presque qui commence tout mais ne finit pas ou surtout ne laisse à rien le temps de se poser. La venue d’un autre enfant à la maison tout aussi exubérant que lui va lui apprendre bon gré mal gré la patience. Ou comment apprendre à faire les choses calmement pour en profiter vraiment.

Mathilde et sa timidité. La peur de parler de Mathilde va se matérialiser par l’apparition de Netto, un petit monstre qui n’a peur de rien et fait toutes les bêtises du monde en laissant Mathilde se faire accuser à sa place. Ou comment apprendre à ne pas garder ses angoisses et ses questions pour soi.

La peur avec Manu le grand de l’école par la taille malgré son jeune âge qui a peur des araignées. Ou comment apprendre à connaître avant de juger.

Et enfin l’histoire qui quelque part peut être un mélange de toutes les autres dans le sens où tout vient de nos émotions, l’histoire d’Eva que la tristesse et la colère vont rendre désagréable et capricieuse. Ou comment exprimer ses émotions pour ne pas les laisser nous détruire de l’intérieur.

Autant d’émotions néfastes à un bon apprentissage de la vie et de la joie. Souffleur de rêves au travers de ces petites histoires racontées par divers narrateurs va mélanger magie et vie de tous les jours. En créant des situations dans lesquelles les enfants pourront se reconnaître, l’arrivée d’un petit frère ou d’une petite sœur, la peur des araignées, de parler aux autres , les changements de travail d’un parent et donc les modifications d’un rythme de vie familial , en permettant donc aux enfants de se retrouver dans ces histoires, les narrateurs leur ouvrent la porte aux solutions et aux réponses. Par des mots simples, des personnages amusants, fripons ou désagréables, ils mettent en avant le problème et amènent à réfléchir par soi-même à la solution avant de la mettre en pratique dans l’histoire.

J’adore ces petits contes et  vous pouvez en retrouver une bonne partie sur Audible. Il existe  419 contes audio de Souffleur de Rêves qui contiennent des messages éducatifs dans l’air du temps, qui apportent à votre enfant à partir de 3 ans, des clés pour bien grandir et s’épanouir, tout en l’aidant à s’endormir. Une magnifique façon pour enfants comme pour parents d’échanger sur les problèmes de la vie et de les amener à trouver des solutions.


Poster un commentaire

Astérix le gaulois livre audio

Présentation de l’éditeur

À l’occasion du 60e anniversaire du plus célèbre des Gaulois, retrouvez les deux premières aventures d’Astérix dans une création sonore exceptionnelle et irrésistible, fidèle aux albums originaux !
Musiques et bruitages inédits accompagnent les voix de 7 comédiens d’envergure.

Astérix le Gaulois : Panoramix est enlevé par les Romains, qui veulent lui soutirer le secret de la potion magique ! Astérix part à son secours.
Astérix – La Serpe d’or : Astérix et Obélix se rendent à Lutèce pour acheter une serpe d’or à leur ami le druide. Mais le fabricant de serpes, Amérix, a disparu.

~~~~~~~~~~

Biographie de l’auteur

 

Albert Uderzo naît le 25 avril 1927 à Fismes, dans la Marne. Totalement autodidacte, il s’essaie au dessin animé, travaille pour plusieurs revues, et crée de nombreux héros. À la mort de son éternel complice, René Goscinny, il fonde les Éditions Albert René et perpétue l’esprit d’Astérix.

~~~~~~~~~~
Partenariats, forums et Lectures communes

logo livre audio

#Partenariat.
#Audible

Téléchargement audio
Durée : 1 heure et 20 minutes
Type de programme : Livre audio
Version : Enregistrement original
Editeur : Audible
Date de publication : 16 janvier 2019
Langue : Français, Français
ASIN: B07L9CY6MG
Prix : Téléchargement audio : 19.70€

~~~~~~~~~~
Mon avis:

Cela fait des années que je n’ai pas relu une bande dessinée d’Uderzo et Goscinny.

Ce qui fait leur charme outre un dessin alléchant ce sont les touches d’humour que chacun a mis dans sa partie. Le scénario a de quoi faire sourire à de nombreuses reprises. Mais les petits plus de la Bd ce sont ces petits détails dans les images qui n’apparaissent pas toujours à la première lecture.

De même mes filles ont eu l’occasion avec la période des fêtes de regarder les versions animées. Là encore on y trouve la touche de ces deux auteurs agrémentée de la voix des doubleurs.
J’avais donc hâte d’écouter la version audio pour me faire une idée.

Tout d’abord j’avoue que l’utilisation de plusieurs acteurs permet de bien se situer dans le récit. Chacun correspond à un personnage et permet au lecteur attentif de les différencier sans difficulté.
Ensuite les bruitages apportent une notion d’action bien claire. Des boum, des pangs des glings et vous voilà en pleine bagarre contre les romains. Les onomatopées de la bande dessinée sont reproduites auditivement et donnent donc la mesure de l’action.

Enfin, le narrateur par ses descriptions de lieux ou de scènes nous permet de comprendre les changements de décors et les modifications d’ambiance.C’est donc une bonne adaptation que voici.

Ma seule remarque serait qu’elle est justement adaptée aux connaisseurs. Car au contraire d’un roman la bande dessinée ne nécessite pas de description des physiques des personnages. Ici c’est facile. Tout le monde les connaît ou se les rappelle plus ou moins. Mais pour un lecteur néophyte ou un lecteur malvoyant je pense que ce manque pourrait être un peu gênant même s’il n’enlève pas les points positifs cités plus hauts.

En fait, je dois simplement dire que j’étais curieuse d’entendre ce que cela donnerait et que j’ai été ravie lors de ma balade de revivre une de mes bandes dessinées préférées sans risque de me prendre un arbre ou un passant.

Dans Astérix le Gaulois, on va dire que l’on se remémore avec nostalgie les premières planches découvertes dans notre jeunesse. Et puis, on s’y prend et on écoute attentivement les bruits ambiants, les intonations et on rigole tout seul. Les ruses de notre petit gaulois blond sont toujours simples mais efficaces. Et puis comment ne pas sourire en entendant Obélix gémir sur sa « faiblesse physique » pour obtenir une goutte de potion magique. C’est tout bonnement hilarant.

Avec la serpe d’or on découvre Lutèce et une nouvelle aventure. Là encore les bagarres sont légion (ah ah jeu de mots facile) et les touches d’humour donnent le ton. Les bruits ambiants nous accompagnent donc dans cette histoire et là encore donnent le ton et surtout un climat à la lecture.

C’est donc une très bonne surprise que cet album audio des aventures d’Astérix le gaulois. L’idée est bonne reste à savoir ce que les puristes en penseront mais pour se détendre en voiture dans les bouchons du Lutéce actuel ce n’est pas une mauvaise idée, non ?


Poster un commentaire

O’Donnell,Cassandra – Rebecca Kean -2 Pacte de sang lu par Caroline Klaus

Présentation de l’éditeur

Depuis que je suis devenue la tueuse attitrée de la communauté surnaturelle du Vermont, je n’ai plus une minute à moi, course-poursuite, exécutions, meurtres en série… Bref je n’ai ni le temps, ni l’envie de m’occuper de ma vie privée.
Alors quand mon ex, Michael, un vampire aussi sexy que redoutable a débarqué en ville, cela m’a un peu contrariée. Il faut dire que quand on se retrouve enceinte à seize ans et qu’on plaque son amant, on n’est généralement pas très pressée de le revoir dix ans plus tard et de lui annoncer qu’il est papa… Du moins, pas avant d’être passée d’abord faire le plein chez Joe, le marchand d’armes du coin.

~~~~~~~~~~

Biographie de l’auteur

Française, Cassandra O’donnell-Gendre est l’auteur des séries best-seller Rébecca Kean et Malenfer, La Forêt des ténèbres.

~~~~~~~~~~
Partenariats, forums et Lectures communes

Lecture en partenariat avec les éditions Audible

Audible.com: Audiobooks & Original Audio | Free book with 30 day Trial

Browse the largest selection of audiobooks anywhere with Audible. Listen to performances of your favorite books, exclusive Audio Shows, and premium podcasts. Free book with 30 day Trial! Keep your books forever, even if you cancel. Don’t love a book? Swap it for free, anytime. Download the app and start listening!

https://www.audible.com

#Summercampchallenge

Durée : 13 h et 45 min
Version intégrale Livre audio
Date de publication : 28/07/2016
Langue : Français
Éditeur : Audible Studios
ASIN: B01IBRQZA2
Prix : 19.95€

~~~~~~~~~~
Mon avis:

Je retrouve Rebecca Kean pour ce tome 2 avec joie. Notre sorcière de guerre est devenue l’Assayim du Directum. La voici chasseuse, juge et bourreau pour les surnaturels renégats ou criminels de ce comté. Cela ne lui laisse que peu de temps à elle et à Leonora hélas. Mais heureusement Beth et Bruce ses amis sont là pour jouer aux baby-sitters.

Cela fait deux mois que Rebecca a combattu le monstre métisse et hybride créé par le scientifique fou sous les ordres d’un vampire haut placé de Pennsylvanie. Deux mois qu’elle traque les criminels qui pénètrent son comté. Deux mois que sa réputation de tueuse sans cœur et impitoyable se transmet de bouche à oreille.

Un nouveau crime vient d’être commis dans le clan des loups… encore ! Déjà victimes lors de sa précédente grande enquête, la meute est dans tous ses états. La victime est une jeune fille de 15 ans, massacrée plutôt qu’assassinée par un monstre sanguinaire et cruel. Rebecca a pu lire ses dernières sensations et cela l’a retournée.

La voici donc en traque et en colère.

Dans le même temps, car, vu sa chance une catastrophe ne peut arriver seule, elle apprend la visite de Michael, son ex devenu le Conciliere de l’Ancien Continent. Mais aussi celle du Mortefilis, le haut conseil vampire.

Ca va saigner moi je vous le dit !

J’avais déjà lu cette série mais j’avoue que l’écouter et donc la redécouvrir à nouveau a été une superbe surprise grâce à l’interprétation vraiment phénoménale de Caroline Klaus.

Relire un roman est toujours un moment de bonheur car on retrouve la joie de la première lecture tout en la complétant de nouveaux éléments qui n’étaient pas restés en mémoire dès la première fois.

Ici, c’est encore plus intéressant car la voix et les intonations de la narratrice m’ont mis en avant des informations que j’avais oubliées, mais aussi m’ont permis de m’apercevoir d’autres sentiments que je n’avais pas su interpréter. En les écoutant, en suivant les fluctuations de sa voix, j’ai vécu des événements de l’intérieur : la jalousie vampire de Michael, la rage de Raphaël, la colère et la peine de Rebecca mais aussi la frayeur des victimes, l’angoisse de Gordon, la tristesse de Bruce et sa terreur face à un élément de son passé.

En vous parlant de ses sentiments je vous dévoile un peu de l’histoire mais rien qui ne puisse vous empêcher de l’apprécier à sa juste valeur. Car vous vous doutez bien qu’avec Rebecca les sentiments sont exacerbés, les protagonistes secoués et le scénario dynamique et sanglant.
Chacun va en prendre pour son grade encore cette fois.

La meute des loups est en conflit à cause de la perte de contrôle progressive de Gordon. Pourtant il reste leur Alpha et son pouvoir est grand. Mais les meurtres qui vont être perpétrés vont être l’occasion pour ses détracteurs de tenter une insurrection. On le sentait venir dans le tome 1 cela n’est donc pas une surprise de voir que certains continuent à tenter une rébellion.
Le clan des Muteurs sous la direction d’Aligarth va aussi se révéler surprenant dans leurs choix et leurs attitudes face à Rebecca.
Tout comme nous allons croiser quelques nouvelles potionneuses qui promettent quelques conflits avec Maurane.

La nouvelle vie d’Assayim de Rebecca n’est pas de tout repos mais c’est la sienne et malgré le danger elle la vit à fond. J’adore ce personnage, son humour caustique et son courage. Tout comme je suis #teamBruce même si Raphaël ne me laisse pas indifférente. Mais mon personnage préféré est et restera Leonora. J’attends avec impatience ce spin-off qui lui sera consacré. Mais pour patienter je crois que je vais me faire toute la série en audio pour revivre avec encore plus d’impliction les aventures de Rebecca dans le petit monde merveilleux du Directum du Vermont.


Poster un commentaire

O’Donnell,Cassandra – Rebecca Kean -1 Traquée lu par Caroline Klaus

Présentation de l’éditeur

Nouvelle-Angleterre, Burlington… Pas de délinquance, élue la ville la plus paisible des États-Unis, bref, un petit havre de paix pour une sorcière condamnée à mort et bien décidée à vivre discrètement et clandestinement parmi les humains.

Malheureusement, en arrivant ici, je me suis vite aperçue que la réalité était tout autre et qu’il y avait plus de démons, de vampires, de loups-garous et autres prédateurs que nulle part ailleurs dans ce foutu pays. Mais ça, évidemment, ce n’est pas le genre de renseignements fournis par l’office de tourisme. Maudit soit-il… Lire la suite


5 Commentaires

Jomain,Sophie – Felicity Atcock 1 – Les anges mordent aussi (audio)

Présentation de l’éditeur

Je n’ai vraiment pas de bol, il aura suffi d’une morsure, d’une seule, pour que je me retrouve embarquée dans une histoire sans queue ni tête. Je ne sais pas exactement comment ça a commencé, et je ne sais pas non plus de quelle manière tout cela va finir. Quoi qu’il en soit, celui qui fera en sorte que les jeunes vampires arrêtent de s’enterrer dans mon jardin, sera mon héros. Et si en plus il est beau, riche et intelligent, je ne me plaindrai pas ! Je veux retrouver ma vie d’avant, tranquille et… ennuyeuse à mourir. »

Sauf qu’en voulant éloigner les ennuis, il arrive qu’on en attire d’autres… à plumes.

 

~~~~~~~~~~

Biographie de l’auteur

Sophie tient à peine sur ses pieds quand elle apprend qu’être bavard n’est pas le privilège des grands. Elle utilise les mots et récite des poésies toutes aussi insolites les unes que les autres, sans toujours en comprendre le sens, mais ça fait son petit effet. C’est sûrement à ce moment-là qu’elle est atteinte du virus de l’expression, d’abord au micro dans le brouhaha d’un piano-bar (le jazz, son premier grand coup de cœur), et longtemps après, avec quelques cinq cents pages d’un livre bien épais. Plus tard, ses parents la promènent partout à un rythme effréné, si bien que, prise d’une crise de déplacement aiguë, elle se retrouve en Angleterre à l’âge de 18 ans, où sans se défendre plus que ça, elle se laisse séduire par l’Union Jack. Depuis, c’est une histoire d’amour qui dure, mais chacun chez soi, et les vaches seront bien gardées. Entre temps, c’est le syndrome de la truelle qui la kidnappe purement et simplement pour quelques belles années d’une idylle passionnée. Entre pinceaux, outils de dentiste, brouettes de terre et plusieurs belles découvertes, Sophie tombe tout droit dans l’héritage gaulois. Elle n’en sort vraiment que lorsque le fameux virus de l’expression ne décide de reprendre ses droits. Et vous connaissez la suite. . . Elle devient en très peu de temps boulimique de l’écriture, attrapée au cœur : Les étoiles de Noss Head, Les anges mordent aussi, Pamphlet contre un vampire et quelques projets bien ancrés dans sa tête. . . C’est la raison pour laquelle, en règle générale, lorsque Sophie vous dit qu’elle veut tenter une nouvelle expérience, il faut s’attendre à ce qu’elle tombe encore amoureuse. Amoureuse professionnelle. . .. son vrai métier ?

 

~~~~~~~~~~
Partenariats, forums et Lectures communes

 

#Partenariat
#AudibleStudios

Livres audio Audible
Durée : 9 heures et 12 minutes
Type de programme : Livre audio
Version : Version intégrale
Editeur : Audible Studios
Date de publication : 19 avril 2018
Langue : Français, Français
ASIN: B07CBHXMB5
Prix : 19.95€

 ~~~~~~~~~~
Mon avis:

Felicity Atcock, 24 ans, travaille au « Délice des sens », chocolaterie réputée de Bath . Est-ce déjà un indice quant à la suite des événements, qui sait ?

Elle se dit elle-même incapable de dire non pour ne pas faire de peine et bonne poire de service. C’est donc ainsi qu’elle va se retrouver encore une fois à emmener sa collègue Daphnée, à Londres, à un de ces rencarts amoureux où celle-ci tente généralement de lui refourguer le copain dudit rencart.
Pour une fois pas de copain de service mais une boîte de nuit très retro seventies « la fièvre du samedi soir ». Il s’avère en plus que le rencart, Mario est le proprio de la boîte.
Daphnée est aux anges, Felicity beaucoup moins et picole donc un peu trop pour sa sécurité d’esprit.
Ah ! Les méfaits de l’alcool. Le lendemain matin, réveil à l’hôtel et une belle migraine.Et puis elle essaie de se remémorer sa nuit ou plutôt sa fin de nuit et …rien. Pourtant elle n’est pas venue seule à l’hôtel, et elle est nue au réveil. Plusieurs autres détails troublants vont lui faire savoir que, non, décidément elle n’est pas rentrée seule et qu’en plus cela a été plutôt chaud bouillant un certain nombre de fois.
Elle se découvre même une morsure au creux de l’aine. Tout pour plaire !!

La suite des événements ne va pas arranger les choses. Lorsqu’elle dépose Daphnée après leur journée de travail, elles découvrent Tony son colocataire mort sur le canapé. Il semble exsangue. Pour Felicity c’est un vampire qui a fait le coup mais elle appelle tout de même la police et c’est le début des embêtements.

Entre sa nuit torride avec l’homme super sexy de la boite, le flic tout aussi sexy qui enquête et lui fait un gringue d’enfer, les morts vivants dans son jardin, le quotidien de Felicity est passé de morne à tout ce qu’il y a de plus dément. Alors quand les journées vont aller de découvertes fantastiques en découvertes complètement dingues, Felicity va se demander si elle n’aurait pas mieux fait de rester chez elle ce fameux soir.

Felicity se décrit donc comme une bonne poire qui ne sait pas dire non de peur de peiner. On a tous eu ce genre de situation dans notre vie et peut être l’est-on toujours pour certains. Du coup on arrive facilement à s’impliquer dans sa petite vie et dans les déboires que sa gentillesse lui apporte inexorablement.
J’ai adoré ses touches d’humour ou ses commentaires parfois complètement loufoques. L’histoire des « quatre fois quand même » qui revient régulièrement sur le tapis m’a bien fait rire.
Elle n’a pas la langue dans sa poche que ce soit avec Stan ou Terrence et c’est en quoi elle surprend un peu, elle si calme d’habitude. Il faut dire qu’ils n’ont l’air ni l’un ni l’autre d’anges avec leur caractère si différent et si semblable à la fois. Deux beaux machos, sûrs d’eux et de leur charisme sexuel, et elle, en face, simple humaine aux désirs depuis quelques temps refoulés. Eh bien ça ne pouvait faire que des étincelles !

Je l’avoue ce livre est un petit coup de cœur de par son humour, sa fraîcheur et ce style d’écriture qui m’a enthousiasmé et fait rire régulièrement. On croirait suivre une bonne copine car certaines des réflexions de Feli semblent nous être particulièrement adressées. On ne suit donc plus ses aventures, on y participe presque au même point que Daphnée.
J’adore Stan, il est l’ombre et la lumière à la fois, il souffle le vent et la tempête et en même temps apaise par cette faculté qu’il a de nous faire sourire même dans les moments difficiles.
Terrence aussi sait nous faire rire mais il est plus brut de décoffrage et parfois on se surprend à vouloir le secouer un peu. Heureusement il est comme le bon vin et semble se bonifier avec le temps.
Les personnages secondaires, Daphnée, Toni, la tante de Feli sont hauts en couleur et parfois surprenants. Ils prennent de la consistance au fur et à mesure de l’histoire et on a hâte parfois de les retrouver en plus de nos 3 héros.
J’aime aussi beaucoup Stephenie. Elle me fait penser à Pam, la seconde d’Erik dans la communauté du sud. D’ailleurs, beaucoup de points m’ont rappelé cette autre série que j’adore. Quelques similitudes de caractère ou de situations qui m’ont mis en terrain connu tout en continuant ensuite sur leur propre voie.

C’est donc d’un point de vue purement roman un vrai coup de cœur. Mon seul bémol sera hélas pour un livre audio, la narration. Autant j’avais adoré la façon de lire de Lila Tamazit lorsque je l’ai écouté dans « The paper magician » autant ici il me semble lui manquer un petit quelque chose pour être vraiment dans le personnage. Felicity est piquante, pleine de peps et de contradiction.
La narratrice lit bien et nous plonge dans le récit avec facilité mais ressentir dans sa voix les sentiments exacerbés de Féli aurait été un plus. Ses coups de gueule méritaient de hausser la voix, de crier même pourquoi pas, mais peut-être n’est-ce pas la narratice en cause mais tout simplement le format qui ne permet pas de se lâcher à ce point. Dommage alors mais pour le reste je ne lui reproche rien. Je l’ai dévoré jusqu’au bout avec joie, j’ai partagé mes fous rires avec la nature lors de mes balades à écouter les aventures de Féli. Tous les autres personnages m’ont plu. La façon sensuelle et ironique de Stan, plus moelleuse de Terrence me les ont fait imaginer à nouveau et me conforter sur un point. Je suis #teamStanforever 😉

Alors malgré ce petit bémol j’en ressors tout de même ravie et prête à attaquer prochainement le tome 2. Merci Audible pour ces délicieux moments de balade, ou de détente lors des corvées ménagères.